"Les 100 liens qui font la francophonie libanaise"
Le Site-web libanais francophone du mois: 12/2017
 Accueil Actualité-Médias | Culture-EducationTourisme-Voyages | Evènements & Francophonie | Archives 2001-16
  LibanVision, le regard de la Francophonie Libanaise.
Le Liban est un pays francophone bien particulier.
Au Liban, le Français est plus une langue seconde qu'une langue étrangère et s'utilise en priorité comme une langue de culture. Les libanais sont souvent trilingues et adaptent ainsi leur pratique de la langue en fonction des circonstances.
Sur le web, la francophonie apparait en retrait tout en montrant néanmoins une belle diversité que LibanVision a pour objectif de structurer pour vous en faciliter l'accès et l'usage.
LibanVision est à la fois un portail et un observatoire des acteurs de la francophonie libanaise au Liban,en France et dans le monde avec le but de contribuer à sa vitalité et sa pérénnité
.

Nous contacter?
Qui Sommes Nous?

LibanVision.com


Votre Portail et lien privilégié avec le Liban francophone et 1er observatoire en ligne de la francophonie libanaise au Liban et dans le monde.
Email - courriel en français:
contact@libanvision.com



Francophonie au Liban

Les nouvelles de la francophonie libanaise




Nouvelle plateforme Infos

Vainqueur du concours
"Femme Entrepreneure"

Dico Français-Libanais

Nouvelle édition 2018


Voir le Tour du monde de la Francophonie à Beyrouth


Ecoutez Nostalgie en live


RADIO LIBAN 96.2


RADIO ORIENT

Liban & France

RADIO NOSTALGIE

Liban - 88.1 FM


Voir Code24 Magazine





Infos & Services



Un projet immobilier?
Cabinet d'Avocats Mattar


Conseils en droit de l'immobilier au Liban






Voir les Télés libanaises



Informations thématiques
Le français au Liban

L'enseignement en français au Liban

La Diaspora libanaise

Le Liban et la Francophonie

Dossier Gibran Khalil Gibran

Le Liban et la Phénicie



 
Immobilier: devenez propriétaire au Liban

"Mtayleb dans le Metn, la meilleure place pour investir dans l'immobilier au Liban"
Mtayleb in Metn, one of the best location to invest in real estate in Lebanon

Chaque trimestre, nous selectionnons pour vous un programme immobilier de qualité
pour présenter,
aux libanais de l'étranger, une solution d'investissement
immobilier au Liban.
Que votre objectif soit d'être propriétaire de votre résidence secondaire au Liban pour aller
y passer vos vacances ou d'acquérir un bien dans la perspective d'un retour au pays, nous nous efforcerons toujours de choisir un programme terminé ou en cours de finition, prêt à habiter, présentant un standard de qualité vérifié sur place et un prix attrayant compte tenu du prix moyen du marché immobilier dans la zone proposée.
Compte tenu de la demande la plus fréquente de la clientèle libanaise francophone originaire de France, d'Europe occidentale ou du Canada, notre zone de recherche se concentre plutôt entre Beyrouth et Byblos en passant par le Metn et Jounieh soit Beyrouth et sa banlieue Nord et Nord-Est dans un rayon d'environ 30 à 40 kms.
Pour inaugurer ce service, nous avons choisi le Programme suivant:

MTAYLEB 20

Spécifications et description de l'immeuble Mtayleb 20
Mtayleb 20 est un programme immobilier de 15 appartements. Sa livraison a débuté en 2015.
L'immeuble est constitué de deux blocs A et B de 3 étages chacun.
L'immeuble est muni de panneaux solaires pour l'eau chaude.
Chaque étage comporte 4 appartements 2 pour chaque bloc.
Chaque bloc est muni d'un ascenseur.
Chaque appartement a une cave au 2eme sous-sol.

Un parking couvert au R.D.C.
Le bloc B est fourni avec les canalisations pour installer le A/C et le chauffage centrale.

Un 4eme étage en sous comble peut être annexé aux appartements du 3eme étage
pour former des duplex.

Appartements disponibles au 1er novembre 2017.
Rez de jardin:
-163 m2 bloc A.
-145 m2 bloc B
2eme étage:
-173 m2 bloc A
3eme étage:
-173 m2 bloc A
-157 m2 bloc A
-150m2 bloc B
-120m2 bloc B

Les prix sont à partir de 1300 $ par M2.
Les appartements avec vue mer sont situés dans le bloc A à partir du 2ème étage avec

une exposition Sud-Ouest vers Ras Beyrouth.



Télécharger/Download la plaquette de présentation Mtayleb20

Ou se situe Mtayleb?
Mtayleb est une municipalité située à environ 15 kms de Beyrouth centre-ville.
C'est une zone à dominante résidentielle ou vous trouverez à proximité beaucoup de commerces et services.
Respirez!: vous êtes à Mtayleb!
C'est une zone assez boisée de pins. A environ 350 mètres d'altitude elle bénéficie d'un climat déjà épargné par la pollution urbaine et loin des nuisances du traffic de l'Autostrade.
Pour ceux qui connaissent déjà ce secteur, les municipalités ou zones de résidence environnantes de Mtlayleb ont pour nom: Aoukar, Beit Ech Chaar, Rabieh, Dick el Mehdi
.
Ce secteur à très forte dominante chrétienne se caractérise par une francophonie active stimulée par la présence de nombreux établissements scolaires privés.
C'est à Mtayleb que se trouve le fameux Mtayleb Country Club, un des espaces de loisirs et de sports les plus en vogue dans le secteur du Metn.

Mtayleb: c'est un accès facile en venant de Beyrouth par Antélias - Route de Bickfaya
ou en venant de Jounieh par Autostarde Dbayeh et Aoukar.


Plus d'infos sur Mtayleb/Mtaileb avec Localiban

Contactez-nous

par tel. au ++33(0) 6 03 02 61 78 en France ou par
Formulaire de contact - LibanVision - Immobilier Liban
Vous pourrez contacter le promoteur pour des infos complémentaires
ou prendre un rendez-vous sur place.

foxyform


En 2018, devenez propriétaire d'un appartement de standing au Liban

Marché immobilier au Liban: une différence entre Beyrouth et sa banlieue Nord/Nord-Est
Si, comme la plupart des libanais de la diaspora vivant en France, dans l'Union Européenne, voir au Canada, vous cherchez à acquérir un bien au Liban, vous comprendrez vite à la lecture de cet article que le centre-ville de Beyrouth y compris Achrafieh est une zone ou les prix approchent ou dépassent le plus souvent le million de dollars. A la lumière de tels chiffres vertigineux, on comprend vite que ces secteurs sont réservés de fait à une clientèle réellement fortunée et le plus souvent originaires des pays du golfe. C'est la raison pour laquelle nous préférons nous concentrer sur un secteur géographique ou les prix demeurent raisonnables et dans une fourchette de 120.000 à 300.000 dollars pour des appartements dont la surface se situe entre 120 et 200 sqm.
De plus, nombreux sont les sites du Metn offrant une vue sur Beyrouth et la mer. Voilà pourquoi le Metn, très proche de la capitale et, dans une moindre mesure le Kesrouan sont des cibles de recherche à privilégier.
Cap sur la périphérie de Beyrouth

Beyrouth, l'immobilier dans le gènes

Depuis une dizaine d’années (2007-2008), les projets immobiliers explosent dans la capitale libanaise. Le secteur de la construction est l’un des seuls à résister au climat d’insécurité et à la crise économique que traverse le pays, boosté par les flux de capitaux de la diaspora libanaise.
L’immobilier, résiste à la crise: rappel historique des années 90 à 2016
Le dynamisme immobilier de Beyrouth ne date pas d’hier. Après un premier boom à la fin de la guerre civile (1978-1990), dans la seconde moitié des années90, la diaspora ­libanaise des pays du Golfe et d’Afrique, ainsi que les investisseurs arabes ont bénéficié, en 2003-2004, de l’explosion des prix du pétrole, et rapatrié d’importantes liquidités qu’ils ont placées dans le système bancaire et l’immobilier. Mais c’est surtout à partir de 2008 que les projets –en particulier ceux de haut standing– s’accélèrent.

La plupart des pays où les expatriés libanais ont placé de l’argent sont touchés de plein fouet par la crise financière mondiale, tandis que le secteur bancaire libanais reste épargné. Les banques locales ne se sont pas aventurées dans des produits hautement spéculatifs et toxiques. Les taux d’intérêt se maintiennent à un niveau relativement élevé, continuant d’attirer d’importants capitaux, qui bénéficient de nouveau au secteur immobilier. «Depuis le début des années 70 et le premier choc pétrolier, chaque période de croissance immobilière a coïncidé avec l’injection de capitaux extérieurs», analyse Bruno Marot, doctorant à l’université McGill, à Montréal et chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo).

On estime la diaspora à environ 12 millions d’habitants (établis dans les pays du Golfe et en Afrique, mais aussi en Amérique latine, en Europe et aux Etats-Unis), soit presque trois fois plus d’individus que ceux vivant au Liban. A la mi-2008, le climat politique se relâche aussi, après trois années de fortes tensions qui ont suivi l’assassinat du Premier ministre Rafic Hariri. Après avoir conquis Beyrouth ouest par les armes, le Hezbollah s’assied à la table des négociations à Doha, au Qatar, marquant le début d’une période de détente. La confiance des ménages revient et la demande locale repart de plus belle, ainsi que celle des Libanais expatriés, qui souhaitent s’acheter un pied-à-terre au Liban ou diversifier leur capital en réalisant de juteuses plus-values. Les promoteurs se mettent en quête de nouvelles parcelles à bâtir et lancent des projets à tout-va. Une spéculation foncière effrénée entraîne cependant une flambée des prix des appartements neufs, au point que la demande n’arrive plus à suivre.

En 2011, les prix se stabilisent, mais ils sont déjà beaucoup trop élevés pour la majorité des Libanais résidents. Parallèlement, la dégradation de la situation politique dans la région ne favorise pas l’investissement. Fin 2011, la révolution syrienne se militarise et les premières vagues de réfugiés arrivent au Liban. En 2014, le pays accueille déjà 1,5 million de réfugiés, soit plus du quart de la population libanaise. Le pays est également visé par une vague d’attentats à partir de 2013, et vit pendant un an sans gouvernement. Dans ce contexte d’insécurité, avec des prix qui restent très élevés, la diaspora préfère reporter ses projets d’achat.
«?Les expatriés représentaient de 60 à 70% de la clientèle en 2010, contre 30% aujourd’hui», estime Aboudi ­Farkouh, directeur général adjoint de la compagnie immobilière CGI SAL, qui construit plusieurs immeubles à Achrafieh, le quartier chrétien situé dans l’est de la capitale. Pour autant, les promoteurs ne s’arrêtent pas de bâtir. «Malgré la stagnation du marché, le nombre de nouveaux projets immobiliers reste important», affirme Guillaume Boudisseau, consultant immobilier chez Ramco.

Focus sur un "miracle immobilier" finalement en demi-teinte. >> Lire tout l'article...

Y A-T-IL VRAIMENT UNE REPRISE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU LIBAN?
Chaque année, les professionnels de l'immobilier comme les investisseurs potentiels se posent la même question de l'évolution du marché immobilier à Beyrouth et plus généralement au Liban.
Si à l'aube de l'été 2017, la plupart des experts locaux prédisaient une embellie possible à compter de 2018, les évènements de l'Automne avec notamment la démission du Premier ministre Saad Hariri plonge une nouvelle fois le Liban dans une période d'incertitude générale. Plus qu'ailleurs, et compte tenu de son environnement, l'aspect sécuritaire et le facteur de stabilité politique conditionnent les variations et perspectives du marché libanais. A ce titre, nul ne peut désormais s'assurer de la tenue des élections législatives programmées en Mai 2018. Ainsi, on pourra sans crainte affirmer que toute embellie hypothétique de l'immobilier au Liban ne pourrait survenir que durant le second semestre 2018.
Pour prendre un peu de recul, il semble intéressant de se réfèrer à une note de conjonture de la société d'investissement FFA relayée par l'OLJ à la fin de l' été 2016.
En tout état de cause, la situation libanaise induit par essence le facteur risque et tout investissement immobilier au Liban est sans aucun doute lié à une dimension affective. Peut-être est-ce une raison pour laquelle, même dans ce domaine, l'irrationnel peut parfois l'emporter sur la logique purement financière.
La transformation de Beyrouth avec sa prolifération d'immeubles de standing depuis environ 10 ans est bien là pour le prouver.


JM Druart Novembre 2017



Le prix des principaux projets
immobiliers quartier par quartier
à Beyrouth en 2017
Baisse du prix moyen des appartements au Liban pour la 4ème année consécutive!
Plus que jamais, il convient d'être sélectif concernant le type de bien à prospecter et surtout le secteur géographique à selectionner...
L’indice des prix des appartements à Beyrouth publié par l’agence de conseil immobilier Ramco a révélé une baisse de 1,8 % en 2017 des prix des biens résidentiels affichés par les promoteurs. L’étude mesure spécifiquement l’évolution des prix affichés par les promoteurs pour des appartements situés au premier étage au cours de l’année 2017, sur un total de 194 immeubles résidentiels en construction répartis sur 56 quartiers de la ville de Beyrouth. Il s’agit des prix demandés par les promoteurs qui excluent toute marge de négociation et tout escompte. Source: Ramco Avril 2018.





LibanVision, Observatoire de la Francophonie libanaise dans le monde, infos & news, moteur et outil de recherche dédié au Liban et au web libanais francophone.
Site-web d'informations, de ressources et de liens libanais francophones; annuaire, guide et plateforme de navigation sur Internet en français sur le Liban.
Site optimisé pour Google Chrome - LBVision - OBServatoire de la francophonie libanaise - Jean-Michel DRUART - 2000-2017