présenté par...
 
Espaces de la phénicité d'hier et d'aujourd'hui
Tanit, symbole de la Méditerranée pour la fécondité
 Accueil-Tanit-Phenicity Tanit-le-bijou | Cités de Phénicie Tanit et le Liban | Tanit et la Tunisie | La Boutique en ligne
  TANIT, symbole de la fécondité et de protection de l'enfant
Bienvenue sur PHENICITY.com, le site du symbole phénicien de Tanit,
déesse protectrice des enfants, de la fertilité, de la fécondité et de la maternité.

Frais d'expédition du bijou Tanit en courrier suivi: à partir de 5,90€

Délai normal 48 à 72 heures pour la France métropolitaine
Zones de livraison possible : Europe, UE, Afrique du Nord, Pays du Proche et Moyen-Orient, Etats-Unis et Canada, Pays de l'Océan Indien, Australie et Nouvelle-Zélande.
Le bijou de Tanit, signe phénicien de reconnaissance, de protection de la fécondité et de la maternité
Nous contacter?
Devenez membre du club Tanit de Phenicity

Rejoignez-nous sur / Join us on Facebook!




Qui sommes nous?
"Estetic Online" SL
Distributeur & diffusion online de produits de bien-être et de beauté


LibanVision
1er portail de la francophonie libanaise depuis Octobre 2000!

Email - courriel en français:
contact@libanvision.com
contact@phenicity.com



Partenaires ecommerce:


Vente en ligne de Patchs & produits cosmétiques


Liens de référence sur la Phénicie et les phéniciens:

Phéniciens.com

Antikforever.com



Infos & services:

Téléphoner au Liban avec



Loubnane, votre bijou...

...parce que le Liban est un joyau!

Informations
Livraison et frais de port
Notice
Contact
Conditions générales de vente

Découvrez la Croix de Tanit, votre bijou-pendentif et porte-bonheur


Qui est la Déesse Tanit? Que signifie son signe?
Tanit était une déesse d’origine phénicienne de la fertilité, présidant aux naissances et à la croissance. Elle était la déesse tutélaire de la ville de Sarepta, situé entre Sidon et Tyr sur la côte libanaise, et son culte prit de l’ampleur à Carthage. Déesse tutélaire, mère protectrice, symbole de la maternité et de la fécondité, parèdre (compagne) de Baal, dieu cruel,
notamment assoiffé d’enfants qu’on lui sacrifiait, qui est donc Tanit ?
Son symbole, un triangle surmonté d’une barre horizontale aux extrémités souvent relevées, sur lequel repose un cercle est reproduit à des milliers d’exemplaires notamment à Carthage tant sur des stèles, des mosaïques que sur des amulettes et des tablettes votives. La déesse est-elle née à Carthage ou en Phénicie ? Son nom est-il phénicien ou africain ?

Voici nos réponses à ces interrogations sur un personnage appartenant au monde du sacré
mais qui demeure encore bien ancrée à mi-chemin entre la réalité et l'imaginaire.


Tanit, le symbole d'un lien entre Tyr en Phénicie et Carthage en Tunisie
La mythologie évoque une déesse lunaire d’origine phénicienne, la déesse Astarté.
Des œuvres de poètes grecs et romains nous parlent d’elle et le Nouveau Testament la cite sous des noms différents dont celui d'Astarté
. Il semble que dans ses temples phéniciens,
la déesse Astarté était d'abord une espèce de bonne à tout faire pour les problèmes
féminins et maternels.


Représentation de la déesse Tanit

Lorsque les Phéniciens, partis de Tyr, accostent dans ce golfe céruléen en forme de berceau, au fond soyeux et poissonneux, ils ne se doutent guère que la « Ville Neuve », Qart- Hadasth (Carthage) qu’ils fondent supplantera bientôt Tyr et Sidon. Les marins phéniciens, accompagnés par Elyssa-Didon, amènent leur savoir-faire, leur maîtrise de la mer et aussi leurs divinités dont Baal et Astarté. Longtemps, les archéologues et historiens ont reconnu dans la dénomination de Tanit un préfixe libyco-berbére et ont soutenu la thèse d’une divinité africaine avec des influences phéniciennes Pourtant à Carthage, c’est le théonyme sémitique, tnt (la pleureuse) qui apparaît et non celui d’Astarté.
Mais la découverte à Sarepta (actuel village de Sarafand, près de Sidon) d’une inscription tnt-strt (Tanit-Astarté) confirme son origine orientale et phénicienne. Tanit ou Tinnith est en quelque sorte l’hypostase d’Astarté, une sœur cadette dont le culte devient prépondérant à Carthage, précédant même celui de Baal-Hammôn, comme le confirment de nombreuses inscriptions comme celle-ci : «A la grande Tanit et à notre Seigneur et maître Baal-Hammôn. » Pour apaiser le dieu Baal, on sacrifiait la vie que la déesse de la Lune avait créée. Tanit/Astarté, déesse mère de toute la vie sur la Terre, ne pouvait donc même pas défendre les enfants nés de sa propre fécondité.
Si elle possède les mêmes attributs qu’Astarté, la Tanit carthaginoise, par les textes des Grecs et des Romains, rivaux de Carthage, et suite à la découverte du sanctuaire contenant des ossements d’enfants, offrait ainsi selon eux l’aspect d’une déesse cruelle exigeant de barbares sacrifices d’enfants. Elle semble avoir comme descendance Aprodithe en Grèce, Turan en Etrurie et Vénus à Rome, sous le nom officiel de Venere Ericina.
Elle était Tanit chez les Carthaginois.



Dans l'esprit de la Bola indonésienne, mais sans faire de bruit,
la croix de Tanit protège la grossesse de la future maman.

Le culte de la déesse ne se limitait pas à Carthage, il se retrouve dans tous les comptoirs puniques particulièrement à Chypre, Malte et à Ibiza ou les « signes de Tanit » abondent. A Ibiza plus de 600 petites statuettes de la déesse ont été découverte dans une grotte au Nord de l’île. La déesse symbole de la fécondité et de la fertilité est représentée dans de nombreuses statues, une grenade à la main, et une pièce de monnaie frappée à Rome, la représente chevauchant un lion.

Disparue aujourd’hui la dame de Carthage ? Depuis que les religions monothéistes se sont implantées sur le pourtour méditerranéen, il est évident qu’aucun culte ne lui est rendu, cependant elle reste très présente dans l’inconscient collectif.
Ainsi la main de la déesse paume ouverte, symbole de protection et de bénédiction, présente tant de fois dans les sites puniques est devenue selon Emna ben Miled* la Hamsa ou main de Fatima. Cette main tendue où la paume bénit, caresse, calme la douleur, très ancienne symbolique du Proche-Orient reste dans l’islam une protection puissante contre le mauvais œil. Les Hébreux, voisins des Cananéens ont eux aussi récupéré le symbole sous le nom de main de Myriam. Tanit est trop profondément ancrée pour disparaître. En Tunisie, aujourd’hui encore, elle est présente dans le rituel de mariage, connu sous le nom de la jelwa, décrit par Emna ben Miled : « richement habillée et couverte de bijoux, elle monte sur une petite estrade. Ensuite, elle lève les bras à l’horizontale, puis elle soulève ses deux avant-bras à la verticale, en plaçant les paumes de ses mains bien en évidence, face à l’assistance. »
En s’identifiant à Tanit qui était vénérée dans la position des mains levées, la mariée tunisienne perpétue une croyance ancestrale.

* universitaire tunisienne et notamment auteur du livre, Les racines bibliques du voile

Les plus importantes phéniciennes étaient :

Astarté: En Grec : Astárte-, elle se nomme aussi en Hébreu : Ashtoreth, en Ougaritique 't,trt ou At,tart ou Athtart, Atirat, en Akkadien : AD-tar-tú Astartu. C'est une Déesse présentant un caractère belliqueux. Son origine et ses fonctions viennent de la Déesse Ishtar de Mésopotamie. Elle sera implantée dans la mythologie Égyptienne sous les Ramessides. À califourchon sur son cheval, elle protège le souverain.

Elle prend le nom de Tanit
ou Oum (la mère) chez les Carthaginois où son culte prendra de l'ampleur. Elle était chargée de veiller à la fertilité, aux naissances et à la croissance.
Elle était la parèdre du Dieu Ba'al Hammon.

En savoir plus sur toutes les divinités phéniciennes >>> Lire...



A la découverte de la Croix de Tanit

La "Tanit", signe divin phénicien du désir de fécondité et de croissance,
symbole ancestral de la maternité et de la protection de l'enfant




La Croix de TANIT, bijou représentant votre attachement ou votre appartenance
aux valeurs de la Phénicie ou à une communauté d'origine phénicienne

 
 
 


Ces pages-web sur la Phénicie sont un service issu du partenariat LibanVision et Estetic Online SL; Elle est accessible à l'adresse www.phenicity.com
Navigation optimisée avec Google Chrome